About

NON A LA REPRISE DE L'EXTRACTION MINIERE

MAKATEA a déjà souffert de l'avidité d'une compagnie au début du 20è siècle

Si le projet est adopté, ce n’est pas seulement les anciennes zones exploitées (859 hectares soit 40% de l’île) qui subiront les effets néfastes de l’extraction minière, comme le dit le Maire, mais bien l’ENSEMBLE de l’île

L'atoll soulevé de Makatea, unique en Polynésie française, présente la flore la plus riche et la plus originale de tout l'archipel des Tuamotu (76 atolls). Elle abrite 77 espèces indigènes (4 espèces protégées) dont 4 à 6 endémiques insulaires en Polynésie française, avec un genre supposé nouveau Scrophulariaceae nov.)  découvert  en avril 2009 (Jacq & Butaud, 2009).

Outre sa flore exceptionnelle, elle comprend notamment 2 à 3 espèces d'oiseaux endémiques à l'île, ce qui est remarquable pour un atoll. En Polynésie française, Makatea constitue le dernier refuge pour plusieurs espèces endémiques et/ou en voie d’extinction comme le Rupe – Carpophage de la Société – Ducula aurorae disparu de l’archipel de la Société ou comme le ‘Aveu – crabe des cocotiers - Birgus latro actuellement surexploité en Polynésie française et dont la ressource est généralement gérée dans tout le Pacifique (Lagouy, 2007).

AIDEZ NOUS A PRESERVER CETTE RICHESSE INESTIMABLE POUR NOS GENERATIONS A VENIR