Back to IL FAUT LIBERER MOHAMED ANTRI BOUZAR!

L’aveu d’impuissance de l’Exécutif devant la gravité des problèmes du pays

Si un nombre non négligeable d’innocents (je ne peux manquer de penser à Mohamed Antri Bouzar pour lequel le patron des boissons Rouiba, le courageux Slim Othmani, ne cesse de se battre pour qu’il puisse bénéficier d’une grâce) peuvent être détenus des années durant, au mépris des règles les plus élémentaires de la procédure pénale, comment expliquer à l’opinion publique que les plus grands criminels en col blanc, suspectés d’évasion fiscale et de capitaux hors du territoire national, de contrebande aux frontières pour des montants avoisinant les 15 milliards de dollars par an, de trafic de drogue dure (cocaïne et héroïne), d’importation de véhicules volés à l’étranger qui sont activement recherchés par Interpol (M. Dominique de Villepin, alors ministre de l’Intérieur du gouvernement français, avait, en 2004, effectué une visite officielle en Algérie à la seule fin d’alerter le président de la République sur l’ampleur inégalée du phénomène des vols de véhicules à partir du territoire français et qui entraient sans difficultés sur le territoire algérien) coulent des jours paisibles sous le ciel d’Algérie, ou quittent le pays en se jouant des contrôles de la PAF, ou encore sont élargis après avoir purgé seulement le 1/20e de leur peine, lorsque par extraordinaire il leur arrive d’être jugés puis condamnés.
http://www.elwatan.com/contributions/l-aveu-d-impuissance-de-l-executif-devant-la-gravite-des-problemes-du-pays-10-05-2012-170069_120.php

to comment