Back to Contre la Pédophilie et l' inceste : aidez Fiona et Milla

Affaire Fiona et Milla: Quand est ce que leur calvaire s'arreterra?

Bonsoir,

voici la traduction de deux articles de presse Italienne! F

Force est de constater que rien ne sortira jamais des presses Belges au sujet de cette monstrueuse affaire. C'est pour cette raison que nous nous efforçons à faire leur travail en traduisant ce qui nous vient d'Italie afin de vous tenir informés de l'évolution de cette histoire de pédocriminalité organisée.
Je vous encourage à diffuser cette noble cause et à diffuser ces articles pour mieux faire connaitre cette scandaleuse histoire. C'est peut-être le seul espoir qu'il reste à la maman et à ses fillettes. L'espoir d'un soutien populaire qui les sortira de l'ombre dans laquelle certains s'efforcent de les tapir. Je vous invite à lire les articles directement sur le blog http://abusdeviolences.blogspot.com

Françoise Martin
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Article suite à l'audience du 20 janvier
IL RESTO DEL CARLINO 20 01 2011

Fillettes belges :
la mère en salle de tribunal.
Nouveau supplice pour Maria Pia Maoloni : "désormais, je n'ai d'espoir qu'en la justice italienne"
di Grazia Mandrelli

"Désormais, je n'ai d'espoir qu'en la justice italienne pour accepter la vérité des terribles faits dans lesquels mes filles ont été impliquées."Ainsi s'est exprimée la maman à la fin d'une des dernières audiences du procès qui se déroule au tribunal de Fermo, à charge du grand père accusé d'abus sexuels à leur encontre de ses deux petites filles Belges et de pédopornographie. La mère a également assisté hier, non sans souffrance, à la présentation de trois témoignages, tous provenant de la Belgique, qui ont essentiellement confirmé le drame vécu par les fillettes et leur mère, et qui jamais n'avaient été écoutés en Belgique. Face au président du collège Ugo Vitali Rosati et à la procureur de la République Me Sacco, Maria Pia, avec à ses côtés l'avocat Mascialli du bureau de Carlo Taormina a une fois de plus écouté le récit du malheur et de la tragédie que ses filles auraient vécu. Le procès se dirige toutefois vers sa conclusion. Le 23 mars prochain seront écoutés les derniers récits, tous provenant de l'accusation, ensuite viendront les conclusions et le verdict. L'accusé, défendu par l'avocat Micucci de Ancona, ne s'est jamais présenté en salle de tribunal et n'a pas réclamé de témoignage en sa faveur.Plus de trois ans sont passés depuis que les deux sœurs, amenées en Italie par la mère pour les soustraire à leur père et au grand-père, ont été rapatriées en Belgique, pays où la maman ne peut se rendre, car encore accusée d'enlèvement de mineurs. Depuis, mis à part quelques lettres du début 2007, elle a perdu leur trace, nous raconte Maria Pia, la voix en pleurs, à la sortie de l'audience. Dans la voix de Maria Pia, une douleur indicible, difficile à raconter.

(source: http://abusdeviolences.blogspot.com/ )

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Traduction revue Hebdomadaire Visto par Luigi Nocenti : 04/02/2011

"Cauchemars-Une mère se bat pour ses filles confiées au père suspecté, comme le grand-père, de pédophilie."

J'arracherai mes deux filles des mains de ces ogres.

"Depuis mai 2007, d'elles je n'ai plus aucune nouvelles. Les certificats médicaux confirment les violences sexuelles subies, mais le tribunal les a laissées à ceux qui leur font subir ces abus", se désespère Maria Pia Maoloni, ex épouse de Rocco Antonini qui, par la loi de son pays, a eu la garde des petites Fiona et Milla, alors que le père de celui-ci, Roberto, citoyen italien, est actuellement en procès pour viol sur mineurs."Aidez-moi à les libérer".
"Maman, je n'arrive pas à dormir; j'ai des secrets dans mon ventre qui me parlent de...

1 comment

to comment