Back to Contre les interdictions de circuler des séropos/Against the entry Ban for people with AIDS

Communiqué de presse du 22 juillet 2008

Communiqué de presse du 22 juillet 2008

Suite à la décision du Sénat des Etats-Unis de mettre fin à l’interdiction d’entrée des séropositifs sur le sol américain, Jean-Luc Romero, président d’ELCS, demande à Nicolas Sarkozy d’intervenir auprès de George W. Bush afin que cette décision soit ratifiée et réellement appliquée par l’administration américaine.

Le 16 juillet 2008, le Sénat des Etats-Unis a décidé de mettre fin à l’interdiction d’entrée des séropositifs sur le territoire américain, via un amendement voté dans le cadre d’une loi globale sur le programme PEPFAR (President’s Emergency Plan for AIDS Relief). Jean-Luc Romero se dit très satisfait de ce vote alors que, depuis 1993, les séropositifs n’ont pas le droit de poser un pied sur le sol américain !

Pour autant, Jean-Luc Romero, président d’ELCS et membre du Conseil national du sida, appelle à la prudence quant à l’application effective de cette mesure : en effet, il ne faut pas oublier que George W. Bush avait, le 1er décembre 2006, déclaré qu’il mandatait deux de ses ministres pour mettre fin à ces discriminations. Concrètement rien n’a été fait à ce jour.

C’est pour cela que, par une lettre transmise aujourd’hui, Jean-Luc Romero, président d’ELCS, demande officiellement à Nicolas Sarkozy, président de la République française et actuellement président de l’Union européenne, d’intervenir auprès de George W. Bush afin que celui-ci applique effectivement la décision du Sénat mettant fin aux discriminations !

Globalement, Jean-Luc Romero constate avec une grande satisfaction que le thème des restrictions à la liberté de circulation des personnes touchées par le VIH/sida intéresse enfin les décideurs. Ainsi, le 10 juin 2008, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, appelait officiellement « au changement des lois qui maintiennent la stigmatisation et la discrimination, y compris les restrictions imposées à la mobilité des personnes vivant avec le sida ». Le G8 annonçait il y a quelques jours dans sa déclaration finale qu’il « soutient les travaux en cours destinés à examiner les restrictions imposées à la liberté de circulation des personnes séropositives et à faciliter leurs déplacements ».

Le président d’ELCS appelle toutefois à continuer le combat et à redoubler d’efforts dans la mobilisation car, aux côtés des Etats-Unis, ce sont encore douze autres pays, dont la Russie et la Chine, qui interdisent toujours aux personnes touchées par le VIH/sida de poser le pied sur leur territoire et la moitié des pays membres de l’ONU qui interdisent l’installation sur leur territoire aux personnes séropositives.

Pour votre agenda
(à 5 jours de l’ouverture de la Conférence internationale de Mexico)

ELCS vous invite à la conférence de presse de présentation de sa mobilisation pour la liberté de circulation à l’occasion de la Conférence internationale de Mexico :
poster, dossiers de mobilisation etc.

Lieu : Café Beaubourg, 1er étage (43, rue Saint-Merri - Paris 4ème)
Date : 29 juillet 2008
Horaire : 10h45

to comment