About

Lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants

Latifa Bennari a été victime d'abus sexuelle de 6 ans à 14 ans par un employé de son père.
Au lieu de la détruire, cette malheureuse expérience est devenue source d'énergie, alimentant sa volonté de protéger les enfants contre ce fléau.
Attentionée et à l'écoute de la détresse des autres, elle n'a jamais cessé d'apaiser les souffrances des victimes d'abus sexuelle qui ont croisé son chemin durant toutes les étapes de sa vie, la plupart du temps à l'abri du regard de tous. Elle comprend alors la complexité et l'ampleur du fléau qu'est la pédophilie, mais surtout la polémique que génère ce thème.

Latifa Bennari décide alors de concrétiser son combat, aprés 30 ans passé dans l'ombre, en créant l'association l'Ange Bleu en 1998. Le principe est simple : comprendre pour mieux combattre. Etablir une VRAIE politique de prévention en s'attaquant à la racine du problème : les pédophiles.
A contre-courant de la plupart des associations, elle ne chasse pas les pédophiles, mais tente de les aider à dépasser la souffrance que leur inspire leur propre attirance sexuelle
Il n'est pas question ici de mieux vivre sa pédophilie mais de responsabiliser ces individus et de protéger les victimes potentielles. Plus constructif que la répression, cet angle de vue original permet de réguler le plus possible le nombre de passage à l'acte.

En France, les autorités n’envisagent l’intervention qu’une fois le crime commis, c’est-à-dire une fois que l’enfant a été agressé ! Rien n’est prévu, rien n’est fait pour empêcher le 1er passage à l’acte ! Il faut qu’il y ait eu délit ou crime ! Il faut qu’il y ait eu des victimes pour agir.

Les nouvelles mesures vont accroître l’isolement, la honte et le repli des pédophiles : ce qui est un facteur de stress supplémentaire = accroître le passage à l’acte vécu comme un défi à une société qui rejette en bloc les déviances sexuelles sans chercher à les comprendre pour mieux les soulager. Pourtant, des moyens plus humains et plus efficaces existent et portent leurs fruits ; l’action quotidienne de L’Ange Bleu en témoigne de manière flagrante.Désormais Il est essentiel d’amener le public à concevoir le problème sous un autre angle. Les solutions que nous propose le gouvernement actuel sont non seulement un leurre … mais une source au mieux d’erreurs, au pire de tragédies potentielles

Un geste vers l’Ange Bleu aussi modeste qu’il soit, serait une contribution à une réelle prévention des abus sexuels.

Vous pouvez aussi envoyer vos dons à l'adresse suivante :

Association l'Ange Bleu

33 avenue Philippe Auguste

75011 Paris

1. Agir en amont pour EVITER le passage à l'acte

2. Aider l'Ange Bleu, c'est protéger les enfants