Back to Pompier un métier à risque

(Untitled)

Cette cause est l'occasion de lancer un bon coup de gueule. Ce 30 août, les pompiers bruxellois ont perdu deux de leurs collègues dans un incendie, le 23 avril dernier c'est nous à Liège, qui perdions Pitou et le 07 février 2007 Rochefort perdait un des siens. Si certains pensent que c'est ridicule de "mourir pour un immeuble désafecté ou un tas de matelas", il faut savoir que le métier de pompier ce n'est pas seulement brancher une lance à incendie et arroser de l'extérieur... Notre mission est le sauvetage des biens et des personnes, et pour vérifier qu'il n'y a pas de victimes et pour couper la progression du feu et ainsi éviter d'autres victimes, il nous faut "rentrer dedans". Pour que nos camarades ne soient pas tombés au feu pour rien, il est temps que nos politiques accordent le statut de métier à risque aux soldat du feu et que leur volonté de réforme des services d'incendie ne s'arrête pas à une petite réformette sans lendemain... En mémoire des pompiers Patrick Batselier, Alain Tacquenière, Patrick Alexandre, Eric Pero et ceux qui les ont précédés, morts au feu!!!

Un simple sapeur

to comment