Sign the Petition to Demandez à la Ville de PARIS d'opter pour les pigeonniers contraceptifs !

Demandez à votre municipalité quelle est sa politique en matière de pigeons ? La solution est d'installer, comme le font beaucoup de villes, des pigeonniers tout en régulant le nombre de naissances et d'y distribuer des graines, en informant la population de ne plus les nourrir. Ainsi, la population se régule sans souffrances ni massacre de pigeons, car la mort par gazage est une mort cruelle et douloureuse pour les animaux. Protestons contre l'élimination cruelle des pigeons des villes.
A partir des années 30, on se mit à ne plus aimer cet oiseau et à le tuer massivement.
En France on tue de 6 à 12 millions d'individus chaque année et dans le monde dit occidental certainement des centaines de millions.

Pour justifier les abattages massifs on parla de maladies, de risques sanitaires pour l'homme. En fait cet animal n'est pas du tout dangereux, cela se saurait alors qu'il est commensal de l'homme depuis des millénaires. Il n'a jamais été prouvé scientifiquement que cet animal est plus dangereux que les autres oiseaux sauvages vivant dans nos cités.

Presque toutes les villes (au moins 80 %) capturent puis tuent leurs pigeons de ville. Dans un but sanitaire disent-elles, se retranchant derrière des recommandations du ministère de la santé, non obligatoires et reprises au niveau départemental. Toutes ces tueries se font en cachette, sans publicité, les élus craignant, si cela se savait, une mauvaise publicité.

Une fois capturés soit par une entreprise privée "ayant pignon sur rue" soit par les employés communaux, les pigeons sont ensuite abattus au moyen de méthodes complètement désuètes.
Les méthodes d'abattage en France :

Les caissons à vide d'air :
Les oiseaux sont enfermés dans un caisson étanche puis une pompe puissante fait le vide (comme à 12 000-16 000 m d'altitude) en moins de 5 secondes. Les animaux meurent par les effets physiologiques de cette décompression explosive en moins de 1 minute (de 30 secondes à 1 minute) mais beaucoup d'appareils pour tuer les pigeons sont vieux, bricolés et rafistolés, alors la mort peut durer plus de 2 minutes et selon PETA : les gaz emprisonnés dans les sinus, les oreilles moyennes, et les intestins des animaux se dilatent rapidement. Ce qui provoque un grand malaise avec une grande souffrance. Quelques animaux arrivent à survivre au premier passage dans la chambre de décompression et sont de nouveau décompressés à cause d'un dysfonctionnement de l'appareil, d'une erreur de l'opérateur ou parce que les animaux arrivent à survivre dans des poches d'air et ils sont repassés dans le dispositif douloureux une seconde fois.

Le gaz carbonique :
L'autorité européenne de sécurité des aliments a rendu un avis récent du 14/11/2005 portant sur les animaux de laboratoires, qui dit explicitement que "le gaz carbonique fait souffrir tous les vertébrés quelque soit la concentration utilisée et que si on l'utilisise pour tuer on doit rendre l'animal inconscient avant de lui faire respirer le gaz nocif".

Et aussi :
Les battues des chasseurs :
En zone rurale principalement, des villes chargent par arrêté municipal les chasseurs d'éliminer les pigeons biset.

Les entreprises peu scrupuleuses, les villes et aussi les particuliers :
Tous les moyens sont bons comme des coups de gourdin, décapitation, enterrage vivant, asphyxie en sac en plastique, graines empoisonnées, tirs sauvages, pièges, bain d'acide, emmurage vivant, enfermement dans des clochers d'église, etc.

En France les services de l'état comme les directions départementales des services vétérinaires ne s'occupent pas de ce problème et laissent faire. Personne, en fait, ne contrôle jamais les entreprises ou les villes qui euthanasient.

Soulignons qu'il y a une unanimité pour constater la fréquence des actes de maltraitance et de cruauté à l'encontre des pigeons des villes, actes qui sont d'autant plus fréquents « qu'il existe une forme d'impunité légale sur la manière de détruire des pigeons », qu'il est bon de rappeler :

Les captures se font soit au filet (on appâte des pigeons avec des graines, on jette un filet et on les ramasse), soit à l'aide d'une cage (où sont disposées des graines, et lorsqu'ils y rentrent, ils ne peuvent plus en sortir, pouvant y rester plusieurs jours et y mourir de déshydratation). Il en est de même lorsque des entreprises posant des filets de protection, enferment des pigeons et les laissent mourir dans d'atroces conditions. http://www.snda.asso.fr/campagnes.php?n=14

Nous ne pouvons plus supporter ce massacre !

Signed,

Youli Julita

LES MÉTHODES ALTERNATIVES EXISTENT ET SONT AU POINT !

PIGEONNIER CONTRACEPTIF : "Moins de pigeons dans nos villes, et plus heureux" : c'est l'étoile à laquelle s'accrochait durant dix-sept ans Nadia Fontenaille, artiste-peintre. On contrôle le nombre des pigeons en stérilisant les œufs. « Devant leur misère, leur souffrance, l'indifférence de tous, les stupidités dont on les accable, j'admirais leur courage. J'étais révoltée par l'attitude des hommes envers eux... J'avais quelque chose à réparer. L'oiseau est un être supérieur, et c'est pour cela qu'on le méconnaît, j'en suis sûre aujourd'hui ». Point de vue partagé par Hubert Reeves : « Seuls sur cette planète, les pigeons peuvent entendre des sons provenant de milliers de kilomètres ».

"Il faut comprendre que le pigeonnier contraceptif est une pensée qui refuse la violence habituelle faite aux pigeons. Les tueries quotidiennes que subissent les pigeons ne font pas régresser leur nombre (ou momentanément) car sous l'effet du stress cette espèce à la capacité de se reproduire encore plus, plus vite et plus fort, telle est la nature de ces oiseaux qui vivent depuis si longtemps auprès de nous. Connaissent-ils la nature de prédateur de l'homme? Son aptitude à tuer et à éliminer tout ce qui le gêne ? On peut en rire, et rester perplexe, malgré tout il faut bien reconnaître que nous sommes bien ignorants dans la compréhension des oiseaux. On ne peut que reconnaître que toutes ces éradications de pigeons n'ont servi qu'à une chose; engraisser les sociétés de dépigeonnage, qui vivent désormais grassement sur le « dos de la bête », le pigeon étant devenu une rente pour eux, il est peu probable qu'ils vous vendent un système permettant de ne plus avoir de pigeons ou si peu.

Le pigeonnier s'installe aussi dans une vision du monde plus généreuse, un monde ou l'animal a le droit à la vie, à la paix et au respect, vous comprenez que cette vision est bien loin du monde dans lequel nous vivons tous. Le pigeonnier contraceptif n'a rien de fantaisiste, on le nomme fantaisiste parce qu'il fait parti d'un univers que beaucoup refusent, un univers de vie humaine et animale qui ne serait pas antagoniste mais qui se sustenterait, et d'où les forces vitales de chacun contribueraient à un meilleur vivre. Cette « vibration » au respect de la vie sous toutes ses formes fait partie de l'évolution de la conscience de notre espèce, le respect de la vie dans sa totalité ne fait qu'un avec nous même, avec notre être intérieur." http://rdvo.clanteam.com/pigeonniers_en_france.html

http://www.zoenature.org/2010/10/living-at-peace-with-pigeons/

http://limousin.france3.fr/2012/08/10/la-souterraine-la-contraception-pour-les-pigeons-61803.html

http://www.mlucien.com/html/pigeonniersmini.htm

STOP A L'INTERDICTION DE NOURRIR LES PIGEONS !

http://www.campagnepublique.com/visuels/theme/32-affiche-nourrissage-pigeons http://observers.france24.com/fr/content/20100803-pigeon-ennemi-numero-parisiens-paris-france-pigeonniers#comment-584723

<3 http://www.causes.com/causes/808157

http://www.communicanis.com/declarationdesdroitsdelanimal.html

http://books.google.fr/books?id=EBc_pAkAci8C&pg=PA189&lpg=PA189&dq=la+spov&source=bl&ots=_QmVCFTved&sig=dxeFGTo8b4g3En6nu_sKzW5v8yQ&hl=fr&sa=X&ei=8zzNUL6jKe3M0AXbk4HADQ&ved=0CG8Q6AEwCQ#v=onepage&q=la%20spov&f=false

Pigeons militaires et 2 guerres mondiales : http://cousin.pascal1.free.fr/pigeons-14-18.html http://cousin.pascal1.free.fr/pigeons-39-45.html http://duivenmilitary.skyrock.com/9.html

Le Statut du New Jersey: 23:4-53 (2005), la protection de pigeon sauvage : nul ne peut capturer, tuer, blesser un pigeon sauvage ou voyageur, ou détruire le nid ou les œufs d'un pigeon sauvage ou voyageur, sous astreinte de 250 dollars (250,00 $) pour chaque infraction. "

"Au cœur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."

20 comments

to comment