Sign the Petition to Tous les habitants, visiteurs et touristes de Djerba

Progress

6,243 signed
993,757 more needed

En dépit des inquiétudes et des cris d’alarme de la population îlienne, malgré les mises en garde des associations et des collectivités locales et les procédures judiciaires, les graves atteintes aux richesses naturelles et patrimoniales continuent de nuire à la spécificité séculaire et au charme légendaire de l’île.
Sans pudeur, et au préjudice des intérêts collectifs, les contrevenants créent pour leurs activités fébriles essentiellement lucratives, de monstrueuses infrastructures lourdes de conséquences, engendrant toutes sortes de nuisances perpétrées au détriment de l’environnement et du patrimoine commun. Citons parmi tant d’exemples, l’effacement total à Meninx, lors des travaux de réaménagement de la route d’Aghir, des vestiges puniques, des citernes antiques et de l’important pavement des thermes, une vaste et magnifique mosaïque du IIème siècle, qui a disparu comme neige au soleil ! Bien d’autres monuments historiques et de sites naturels ont été, en raison du laxisme des autorités, phagocytés par les interventions sauvages, et violemment agressés par les réalisations illégales faites sans aucune entrave, même dans les zones humides classées dans la liste Ramsar des zones humides d’importance internationale, normalement interdites à la construction et à toute exploitation irrationnelle.
Soucieux du devenir de l’île et du mauvais état de ses ressources non renouvelables, amis et défenseurs, intellectuels et fils de l’île ont relancé l’initiative de l’inscription de Jerba, sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité, datant de la fin du 20éme siècle, et ce à l’occasion de la prochaine cession de l’Unesco de Septembre 2012.
Présenté par l’ancien ministre de la Culture M. Ez-Eddine Bach-Chaouech, le même dossier est confié à la compétence des spécialistes du même ministère. Les mérites reviennent à ces hommes de grandes qualités intellectuelles qui se sont emparés du dossier, en vue de l’enrichir de preuves et de justifications valables et d’arguments adéquats, avec l’objectif de convaincre la Commission de l’Unesco, lors de l’examen de la juste et noble cause de l’île.
Que celles et ceux qui, (femmes et hommes tunisiens ou amis étrangers), sensibles à l’idée de la transmission du patrimoine culturel de l’île aux générations futures, soutiennent ce projet proposé à l’Unesco par le ministre de la Culture du gouvernement de la République Tunisienne, apposent leur signature…
C’est aux femmes et aux hommes de bonne volonté et épris de démocratie et de liberté que nous nous adressons, afin de leur exprimer par avance nos remerciements pour leur appui accompagné de leurs efforts participatifs, et saluer le dévouement avec lequel les responsables de l’Institut National du Patrimoine chargés d’instruire le dossier, et toutes les personnes amies se consacrent à la sauvegarde de Jerba, à la préservation de ses mémoires millénaires, et en l’occurrence à la réussite de ce projet présenté à la Commission de l’Unesco pour l’éventuelle inscription au mois de Septembre 2012, de l’île sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité.
Conjuguées, solidarité et action collective éveillent la conscience ; elles brisent le silence sur la pérennité de certains usages et agissements pernicieux à l’île de Jerba, étant un site géographique, culturel et historique unique, se heurtant pour l’heure, à la menace des périls redoutables !
Seules les futures mesures correctives sont d’autant plus de nature à épargner l’environnement et à préserver la qualité de vie, que l’intervention de l’Unesco, en matière de protection de nos richesses patrimoniales, s’avère comme une nécessité inéluctable pour que l’île retrouve sa tranquillité et qu’elle devienne une terre d’accueil à dimension humaine, réconciliée avec sa nature et son tourisme ; somme toute, une nature propre et saine, et un tourisme de qualité, substantifique, intégré et durable.

Signed,

Adel Bellagha

J’affirme mon soutien à l’appel adressé à l’Unesco, et je souscris à l’action visant l’inscription de l’île de Djerba sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité.

367 comments

to comment